Journée d’études du groupe fmr consacrée aux Réseaux dans le temps et dans l’espace, Paris, 19 septembre

Source : liste [reseaux-sociaux]programmeJE2_groupefmr_Page_1

Deuxième journée d’étude du groupe fmr (flux, matrices, réseaux)

Les réseaux dans le temps et dans l’espace

Paris, 19 septembre 2103

Ecole d’ingénieurs de la ville de Paris, 80 rue Rebeval, 75019 Paris Accès à l’école : http://www.eivp-paris.fr/

L’accès à la journée est libre et gratuit mais nécessite une inscription auprès de Serge Lhomme serge<dot>lhomme<at>eivp-paris<dot>fr avant le 18 septembre 2013.

 

Présentation de la journée

 

Les dimensions spatiale et temporelle des réseaux font l’objet d’un intérêt croissant de la part de multiples chercheurs et ce depuis une période assez récente. Synthétiser les travaux nombreux et très divers sur ces questions se heurte toutefois au cloisonnement disciplinaire et thématique caractérisant l’analyse de réseau en général. L’objectif de cette journée est donc de rassembler des points de vue divers sur la question du temps et de l’espace dans les réseaux, aussi bien du point de vue des sciences humaines que des sciences de la nature. Quels sont les concepts, méthodes, et outils utilisés pour rendre compte de l’évolution d’un réseau dans le temps et de son intégration à l’espace, et comment ceux-ci peuvent-ils ou doivent-ils être transposés d’une discipline et/ou d’une thématique à une autre ? Un meilleur dialogue entre chercheurs aux spécialités différentes peut-il faire progresser les travaux respectifs, susciter de nouvelles collaborations ?

 

Du point de vue spatial, l’émergence récente du concept de spatial network est à juste titre emblématique d’un intérêt croissant pour la spatialité des réseaux tant en sociologie qu’en sciences physiques. Le  rôle et  l’influence de  l’espace sur l’organisation du réseau restent  pourtant  peu explicites dans de nombreuses études. Souvent défini comme contrainte en termes de friction ou de coût, l’espace se trouve intégré la plupart du temps via des mesures simples telles que les coordonnées géographiques des sommets et la distance euclidienne. Il serait utile d’intégrer d’autres types de distances (distance perçue par exemple) et de paramètres (frontières, caractéristiques des territoires) dans les modèles et mesures existants.

 

Du point de vue temporel, les recherches sont très diverses et comprennent notamment l’analyse de réseaux à des époques anciennes, la description des propriétés d’un réseau à différents moments de son évolution, la propagation d’un flux sur le réseau, l’étude des graphes dynamiques, la modélisation et la simulation, etc. On peut notamment se poser la question du rôle de l’espace dans l’évolution d’un réseau ainsi que de l’influence de cette évolution sur l’espace. Y a-t-il des trajectoires d’évolution récurrentes d’un réseau à un autre, comment s’expliquent-elles ? Un certain nombre de questions se posent, en effet, quant à la mesure, la description, l’explication, l’exploration et la visualisation des évolutions.

 

Il s’agira moins pour cette journée de proposer des réponses définitives que d’ouvrir des pistes de réflexion afin d’enrichir la compréhension des faits étudiés et d’autoriser les transferts de méthode.

 

Comité scientifique et d’organisation : Françoise Bahoken, Laurent Beauguitte, Matthieu Drevelle, César Ducruet, Serge Lhomme et Marion Maisonobe.

 

9h00 – 9h15 accueil des participant-e-s

 

9h15 – 9h30 introduction de la journée (Laurent Beauguitte)

 

9h30 – 11h00 : Réseaux spatiaux socio-techniques (discutant : Serge Lhomme)

 

Daniel Florentin, Réduire pour durer. Surdimensionnement et transformation infrastructurelle : les réseaux techniques face aux défis des consommations diminuées (eau, assainissement, chaleur urbaine)

Etienne Polge, Dynamiques de proximité des réseaux socio-techniques territoriaux en Amazonie brésilienne

Bonnin Philippe et Douady Stéphane, Distance et temps dans la morphogenèse du réseau des rues

 

 

11h00 – 11h15 : pause

 

11h15 – 13h15 : Réseaux et économie (discutante : Marion Maisonobe)

 

Antoine Grandclément, Les dynamiques spatiales des réseaux d’innovation : articuler réseaux d’acteurs et réseaux de lieux

Julien  Brailly,  Guillaume  Favre  et  Emmanuel  Lazega,  Temps  et  espace :  l’impact  de  la colocalisation temporaire des acteurs sur la morphologie de l’espace marchand

Gabriel Garrotte, Entre franchissement et enfermement : pluralité et variabilité de configuration des réseaux notabiliaires territorialisés

Viera  Rebolledo-Dhuin,  Les  réseaux  financiers  de  quartier  dans  la  librairie  parisienne  au XIXe siècle. Support et révélateur de la mobilité sociale et professionnelle

 

13h15 – 14h30 : pause déjeuner

 

14h30 – 15h50 : Modéliser les réseaux (discutant : César Ducruet)

 

Alain Barrat, Claire Bidart et Quentin Grossetti, Evolution des profils de spatialisation des réseaux personnels au moment de l’entrée dans la vie adulte

Rémi Louf, Pablo Jensen et Marc Barthelemy, Évolution temporelle des réseaux spatiaux: une approche coûts-bénéfices

Bertrand Lefebvre, La diffusion des chaînes hospitalières en Inde : Quels modèles spatiaux  pour approcher la formation de ces nouveaux réseaux de soins ?

Cyrille  Bertelle,  Thibaut  Démare,  Antoine  Dutot  et  Laurent  Lévêque,  Interface  maritime  et interface métropolitaine : vers la modélisation de l’axe Seine par les réseaux

 

15h50 – 16h10 : pause

 

16h10 – 17h00 : Discussion et conclusion (discutant-e-s : Françoise Bahoken et Matthieu Drevelle)

 

***

 

Retrouvez le groupe fmr sur http://groupefmr.hypotheses.org/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.