4e journées du réseau Médici, 09 et 10 avril 2013 à l’Île d’Oléron

MEDICI bandeau_1

La diffusion au cœur de l’édition scientifique publique

4e journées du réseau Médici, 09 et 10 avril 2013 à l’Île d’Oléron
Mardi 9 avril

7 h 00-8 h 30 : Petit-déjeuner

8 h 30 : Accueil des participants

9 h  : Introduction et présidence

Paul Thirion, directeur des bibliothèques de l’université de Liège, spécialiste de l’open-access

9 h 45 : La diffusion numérique de la science au défi de l’international : stratégie et limites ?

–       Marin Dacos, Cléo

–       Jean-Marc Quilbé, EDP Sciences

–       Marc Minon, Cairn

10 h 45 : Pause

11 h : Jean-François Cauche, L’édition scientifique, une marche inexorable vers le partage et l’interactivité ?

11 h 30 : Présentation des groupes de travail Médici par Anne-Solweig Gremillet et 5 min par coordinateur de groupe.

12 h : Présentation des posters : 5’ par poster

12 h 45 : Déjeuner

14 h 15 – 18 h 30 : Ateliers (pause : 16 h 30)

–       Un outil juridique de diffusion : les licences (Anne-Laure Stérin, Université de Paris-Est)

–       La préparation éditoriale dans un contexte d’édition scientifique (Clémence de Clavière, CTHS)

–       Le blog, un espace au service de la valorisation scientifique (Jacqueline Nivard, EHESS)

–       Marketing et communication : connaître et analyser son marché pour mieux anticiper (sous réserve)

–       Préparer la sortie d’un ouvrage (Agnès Belbezet, EHESS)

–       Utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître sa production éditoriale (Nicolas de Lavergne, FMSH)

 

19 h 30 : Dîner

21 h : Conférences nocturnes, retours d’expériences sur quelques revues scientifiques :

–       Sciences Eaux & Territoires (Environnement, IRSTEA), Caroline Martin

–       Société mathématique de France (SMF) et Société de mathématiques appliquées et industrielles (SMAI), Olivier Ramaré

–       Perspectives (Histoire de l’art, INHA), Robin Emlein et Élise Gruselle

–       Les revues scientifiques de l’Inra : des modalités de diffusion variées dans un contexte de compétition internationale, Marianne Peiffer, Magalie Weber

 

Mercredi 10 avril 2013

 

7 h 00-8 h 30 : Petit-déjeuner

8 h 30 : Francis André, Diffuser les résultats de la recherche financée sur fonds publics : actions européennes et internationales

9 h : Nadine Méouchy et Lina Nacouzi, Des réseaux traditionnels aux nouvelles exigences de la diffusion : bilan d’une expérience et d’une réflexion

9 h 30 : Patricia Lefeuvre, Quelques pistes explorées pour assurer la diffusion nationale et internationale d’une nouvelle revue scientifique de Sciences Humaines et Sociales

10 h 00 : Anne-Laure Brisac-Chraïbi, Cynthia Pedroja, Groupe Ethique et Droit de la diffusion des données de la recherche

10 h 30 : Pause

10 h 45 : Michèle Ballinger, Dématérialisation et e-diffusion des publications des résultats de la recherche scientifique : enjeux et impacts

11 h 15 : Débat : Le livre scientifique a-t-il encore une place en librairie ?

–       Jérome Besin, AFPUD (Association française des presses d’université)

–       Vincent Macabrey, Presses universitaires de Vincennes

–       Pierre Coutelle, responsable du pôle Essais et savoir, librairie Mollat

12 h 15 : Réunion des groupes de travail / déjeuner (plateau-repas)

14 h 15 : Restitution des groupes de travail

15 h 15 : Anne-Solweig Gremillet, Conclusions

15 h 45 : Fin des journées et départ des participants

***

À propos du réseau Médici

Le réseau Médici a pour mission d’engager une action transversale qui vise à rassembler les connaissances et les techniques spécifiques à l’édition scientifique pour les faire partager par tous et à générer des actions de formation.

 L’originalité de Médici repose sur :
  • un ancrage au-dessus des organismes et au-delà
  • des disciplines
  • un regard axé sur l’édition publique scientifique dans sa composante un rayonnement national à vocation européenne.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.