Archives par mot-clé : guerre

Exposition Usines de guerre. Vivre et produire à l’arrière du front

 se tient en ce moment à la Mairie du 15e arrondissement de Paris (31 rue Péclet, métro : Vaugirard).
Organisée par le Centre d’archives historiques du groupe PSA
Peugeot-Citroën avec nos collègues de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard et de l’Université d’Evry, et labellisée par la
Mission du Centenaire, elle est ouverte de 9 h à 17 h (le jeudi jusqu’à
19 h 30).

source : liste histoire_eco, Patrick Fridenson

Exposition «Usines de guerre» à la Mairie du 15e

A l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale et de la construction des usines André Citroën quai de Javel,  la Mairie du 15e accueille du 24 avril au 7 mai l’exposition « Usines de guerre : vivre et produire à l’arrière du front » proposée par le Centre d’archives historiques de PSA Peugeot Citroën. Le public pourra découvrir des documents historiques et photographies exceptionnelles extraits des fonds patrimoniaux du groupe PSA Peugeot Citroën et de ses partenaires.

 

Usines de guerre : vivre et produire à l’arrière du front

L’exposition est organisée autour de trois axes : les besoins des nations en guerre, l’organisation de l’économie de guerre et les populations ouvrières à l’arrière du front.  Réalisé par le laboratoire IDHES-Evry de l’Université d’Evry-Val-d’Essonne, le film Usines en guerre : Citroën 1914-1918, sera présenté en exclusivité.

 

1914 – 1919 : de l’usine de guerre à la marque automobile

Dès 1914, le gouvernement français appelle l’ensemble de la population à participer à l’effort de guerre. Tandis qu’une part de la main d’œuvre et des dirigeants est mobilisée dans les armées, les entreprises industrielles privées doivent répondre aux besoins matériels militaires et produire en masse de l’armement et des fournitures. Les usines André Citroën sont alors construites dans le 15e.

André Citroën y est déjà bien implanté avec les établissements des Engrenages CITROËN (quai de Grenelle) et des Automobiles MORS (rue du Théâtre). En février 1915, suite à l’obtention d’un important marché pour la fourniture d’obus de 75 mm, il entreprend la construction de nouvelles usines dédiées à la fabrication en série de ce type de munition. En quelques mois, au cours de l’année 1915, d’anciens bâtiments industriels sont reconvertis et de nouveaux ateliers érigés sur des terrains maraîchers du quartier de Javel. La fabrication y est organisée selon les méthodes de production américaines décrites par Frederick Winslow Taylor.

Grâce aux agrandissements successifs menés en 1916 et 1917, les usines occupent plus de douze hectares à la fin de la Guerre. Elles deviennent le plus vaste ensemble industriel jamais construit dans Paris : des usines modèles pour leur organisation et leurs œuvres sociales. Après l’armistice, l’arrêt des commandes de munitions entraîne la reconversion des usines.

Les automobiles CITROËN, premières automobiles européennes construites en grande série, naissent en 1919 de cette reconversion.